Grossir : pourquoi je grossis facilement ?

Les causes de l’obésité et du surpoids sont légion. Elles peuvent se résumer par une mauvaise alimentation et une accumulation de plusieurs autres facteurs conduisant à un excès de la masse graisseuse dans le corps.

6 causes d’obésité à connaitre absolument

L’accumulation anormale de graisses adipeuses dans le corps est étroitement liée à certains facteurs.

L’hérédité ou les facteurs génétiques

L’hérédité est un des facteurs majeurs de l’obésité. La plupart des obèses ont un parent au moins qui vit la même maladie. Les anomalies génétiques réduisent la dépense au repos et à l’effort physique, ainsi que la dépense énergétique après les repas et une répartition particulière du tissu adipeux ou de la masse grasse.

Les facteurs alimentaires

La manière de prendre ses repas est la cause principale de l’obésité. Une mauvaise alimentation a forcément des effets nuisibles sur la santé. Un fort déséquilibre en faveur de vos apports calorifiques par rapport à vos dépenses énergétiques sur un long moment occasionne une augmentation progressive de votre poids, donc de votre masse graisseuse. Cela est aggravé par le manque d’exercices physiques réguliers et une vie fortement sédentaire.

Les plats trop gras, salés ou sucrés consommés en grande quantité, à n’importe quelle heure est un facteur de surpoids.

À ces causes, il faut ajouter les troubles du comportement alimentaire comme le grignotage et la boulimie, des causes importantes d’une prise de poids.

Les facteurs psychologiques

L’obésité a des causes psychologiques qui s’expliquent par la tendance pour une personne à consommer anormalement de la nourriture pour se réconforter dans sa condition de stress ou de dépression. Il est en effet fréquent d’observer dans les moments de stress ou de détresse importante que les sujets compensent leur état par des aliments réconfortants très calorifiques.

Il s’agit d’un trouble de la prise alimentaire, créé par un dysfonctionnement des neuromédiateurs qui stimulent ou inhibent la régulation de la prise alimentaire au niveau du cerveau.

L’absence d’activité physique régulière

Le manque d’activité physique quotidienne ou régulière, ainsi qu’une sédentarité presque continue entraîne une diminution des dépenses énergétiques et une augmentation exagérée des apports alimentaires. Si cette tendance ne change pas, alors survient le surpoids, voire l’obésité.

Le manque de sommeil

La privation ou le manque de sommeil est un des facteurs de l’obésité. En effet, un sommeil tronqué, insuffisant ou de mauvaise qualité entraine une augmentation du poids, de la tour de taille, de la masse adipeuse et de l’apport calorique.

Il est démontré que moins de six heures de sommeil multiplient par cinq le risque d’obésité, un impact qui est plus important que la mauvaise alimentation ou l’absence d’exercices physiques. Par contre, chaque augmentation d’une heure de la durée de sommeil entraîne une réduction de 9% du risque d’obésité.

Les risques d’obésité s’aggravent davantage pour une durée de sommeil inférieure à cinq heures. Cela est dû à la réduction de la leptine, l’augmentation de la ghréline, hormone sécrétée par l’estomac qui stimule l’appétit, régit la faim et la satiété. Le manque de sommeil est à l’origine d’un accroissement du taux de cortisol, l’hormone du stress qui augmente les envies de consommation, en particulier de sucre.

L’insomniaque est enclin à consommer beaucoup de calories. Une étude a montré qu’une personne en manque de sommeil consomme 500 calories de plus qu’une autre qui dort suffisamment. Cet excès de calories peut à ce rythme conduire à une augmentation du poids évalué à environ 20 kilos par an.

Les médicaments

Certains médicaments peuvent être à l’origine de l’obésité parce qu’ils modifient l’appétit. Il faut faire attention à son alimentation quand on prend ce genre de médicaments.